Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2021 5 29 /10 /octobre /2021 15:51

Depuis quelques temps, Il y a débat sur le choix des futurs moyens de production pour satisfaire durablement la demande d'électricité tout en préparant le remplacement des moyens anciens devenant obsolètes dans quelques années. 

 

je reviens très succinctement sur la décision prise de fermer les deux groupes de FESSENHEIM correspondant à 1800mW au total ; en régime de base.

 

Seulement, en termes d'énergie produite il faudrait quelques 2600Mw d'éolien (rendement éolien estimé à 30% du productible maximal).

 

Le parc éolien futur de Dieppe le Tréport sera de 496MW en puissance installée (62 éoliennes de 220m de hauteur et de diamètre des pales de 400m !!).  C'est donc l'équivalent de 5 parcs semblables pour espérer un équivalent en énergie produite par FESSENHEIM.  

 

En puissance, c'est une autre histoire notamment pour passer les pointes de consommation. La France sera durablement déficitaire à la pointe et devra mobiliser les importations d'électricité d'origine "charbon et lignite " produite en ALLEMAGNE et dont le bilan carbone est fortement négatif !

 

Les impacts environnementaux (pêche et visuel) locaux sont désastreux en tout cas c'est mon point de vue.

-----------------

Voici donc l'analyse que je vous propose qui met en exergue un aspect méconnu du grand public tenant aux lois de l'électricité. 

 

Le fonctionnement du système électrique est sujet à d'innombrables perturbations ; mon analyse relève des notions de fonctionnement dynamique d'un réseau interconnecté. 

 

je fais appel à mes réminiscences déjà anciennes et j'en appelle à l'indulgence des grands experts techniques de RTE si d'aventure ils lisent cet article. 

J’ai choisi la semaine la plus froide dans un hiver relativement doux. Semaine du lundi 8/02/2021 dimanche 14/02/2021 suivant le graphe plus bas.

On observe que : 

Le nucléaire assure la production de base(en jaune)

 

Vient ensuite l’hydraulique (retenues de moyenne et haute montagne et fil de l’eau en plaine (production fatale)) ; Particulièrement mobilisé dans les périodes de forte charge

 

Les oscillations de la courbe nucléaire visualisent les réglages automatiques ou manuels des dispatchers.

 

Schématiquement lors de l’accroissement de la consommation on « pousse les feux » dans les centrales nucléaires.

 

On observe que les centrales au gaz tournent au maximum sauf les WE (contrats passés avec les producteurs pour boucler la charge en toutes circonstances).

 

Les importations viennent en complément.

 

En période de creux de charge, la production de l’éolien est fatale. Cela signifie qu'il faut la consommer obligatoirement.  On ajuste alors la production nationale d’abord avec l’hydraulique modulable et les centrales nucléaires ; et avec les échanges internationaux.

 

Sur le graphe on observe que la production solaire est très faible et seulement en journée quand il y a du soleil !

 

Au bas de la courbe on observe les échanges internationaux (en gris) tantôt import tantôt export

choix des moyens de production d'électricité pour le futur
choix des moyens de production d'électricité pour le futur
choix des moyens de production d'électricité pour le futur
choix des moyens de production d'électricité pour le futur

Compléments pour mieux comprendre:

On oublie trop souvent que le système électrique se caractérise par un fonctionnement dynamique.

 

A tout moment, le réglage primaire de puissance des grosses unités nucléaires compensent les petits déséquilibres offre/demande.(utilisation de l’indicateur de fréquence disponible en tout point du réseau européen interconnecté et donc sur toutes les prises électriques de l'Europe)

 

Le réglage secondaire fréquence puissance piloté en centralisé par le dispatching national, intervient sur les groupes pour ajuster les échanges sur les lignes aux frontières et la fréquence sur le réseau européen afin de respecter les contrats avec les pays voisins.

 

Ces deux réglages sont fortement sollicités en cas de déclenchement d’un groupe nucléaire…ce qui arrive ! de mémoire le déclenchement d’un groupe de 1300MW, fait baisser la fréquence des réseaux interconnectés de l’ordre de 120mhz. Les échanges aux frontières sont momentanément très perturbés. Les réglages automatiques et les dispatchers s’emploient à rétablir la situation en forçant la production sur les groupes en fonctionnement sur le réseau et en démarrant de l’hydraulique

 

Les réglages primaire et secondaire compensent aussi les productions aléatoires du solaire et de l’éolien.

je ne parle pas du réglage de tension qui est réalisé essentiellement par les régulations sur les groupes nucléaires; ces réglages sont des services qui ne peuvent pas être réalisés par les petites unités éolienne ou solaires. Ils valent quelque chose en termes économiques car ils obligent à ménager de la marge sur les groupes contributeurs et ils créent des déséquilibres en termes d'usure du combustible dans les coeurs des réacteurs 

 

_________________________

En conclusion il faut comprendre que le seul équilibre offre demande tel que présenté souvent de façon simplifiée cache de nombreux aspects qui ne sont pas traités par l’éolien et le solaire.

 

La montée en puissance de ces moyens de production doit être appréhendée techniquement.

 

Mais RTE est orfèvre en la matière et faisons lui confiance pour prendre toutes les dispositions afin de  garantir en toutes circonstances la sécurité de fonctionnement de notre système électrique

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • : Le blog de tradinglicoudedou
  • Le blog de tradinglicoudedou
  • : Gestion des UC en Assurance Vie en utilisant l'analyse technique simplifiée - contact MP : cliquez sur "contact" pour acceder au formulaire de laison avec mon mail tradinglicoudedou@hotmail.com
  • Contact

Depuis plus de 15 ans, je m'intéresse au suivi des marchés financiers en m'appuyant sur l'analyse graphique. De formation scientifique, vous comprendrez que le concept de moyenne mobile ou autres MACD puisse avoir pour moi un sens technique.

La tendance se constate dans toutes les unités de temps. Les supports et résistances sont des repères généralement efficaces.

Même s'il y a débat quant à l'application de l'analyse graphique aux OPCVM, une tendance est une tendance. elle résulte de nombreux facteurs ....mais seul le résultat nous importe.

 

Recherche

indicateurs économiques