Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2023 7 29 /01 /janvier /2023 09:30

29/01/2023- Le marché haussier prend les bons esprits à contrepied

rappel : n'hésitez pas à vous abonner "privilège" pour accéder à la "gestion du TOP10", au suivi de 45 UC, à la gestion opérationnelle de l'allocation "ETF pour PEA" et à l'allocation "poche spéculative".
Vous recevrez à minima un bulletin hebdomadaire et les arbitrages
coût modique : 1,2€/mois
En vous abonnant, vous soutenez également mon investissement personnel pour faire vivre la démarche originale de gestion des UC par l'analyse technique. 
Cette démarche est complémentaire à d'autres approches notamment à l'analyse fondamentale.
 Elle participe à l'élaboration de vos stratégies de gestion 
personnelle 

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2023 6 07 /01 /janvier /2023 14:11

Janvier 2023

Quelques repères sur la production d’électricité du 6 janvier 2023-  données RTE

Contribution et impact de l’éolien fatal dans la gestion du système électrique

 

Les données :

7/06/2022 - le système électrique et l'éolien en exploitation en France le 6 janvier 2023

L'exploitation de ces données doit être considérée dans les ordres de grandeur.

Objectif : Cerner de manière qualitative comment les moyens de production sont mobilisés pour satisfaire la consommation.

Analyse :

Pour boucler l’offre-demande, le gestionnaire du système électrique prend en compte, pour chaque centrale,  la disponibilité, l’aspect fatal et les couts de production .

Dans ce tableau, on observe que le 6 janvier 2023, l’éolien dont la production est fatale fournit en puissance 6073MW de l’électricité nécessaire alors que la puissance installée éolienne est de 19755MW.

Sachant que les indisponibilités sont négligeables le rendement constaté de ce moyen de production est de 31%. (on le savait déjà)

Dans le même temps le nucléaire fournit en puissance 41825MW de l’électricité nécessaire alors que la puissance installée est de 61370. Le rendement constaté est de 68% sachant que ce moyen de production de base est destiné à fonctionner à pleine puissance.

Constat : sa contribution à cette heure, signifie que l’on « baisse les feux » sur les groupes nucléaires eu égard au fatal et à la marge de sécurité pour pouvoir compenser tout aléa.  

L’écart entre puissance disponible et puissance mobilisée sur le nucléaire 61370-41825=19545MW est à rapprocher  du « fatal » : 6073+2280+5478 =13831 MW.

On constate donc, que la nécessité de consommer la production éolienne (31% de la puissance disponible) se traduit par une baisse du nucléaire. On le savait déjà.

Dans ces heures où les marges sur le nucléaire sont importantes la moindre contribution de l’éolien n’est pas pénalisante. Si l'éolien produisait plus, il faudrait baisser le nucléaire d'autant !

Rappelons au passage que les deux types de production sont décarbonées

Une extrapolation possible : Avec le développement de l’éolien, le nucléaire va devenir progressivement et en relatif un moyen de pointe alors qu’il a été conçu comme moyen de base.

Les périodes de baisse de puissance du nucléaire et leur profondeur ne feront que croitre dans les années à venir.

Le développement de l’éolien et la recherche de la  performance économique structurelle du parc de production  vont à contre sens.

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2022 4 15 /12 /décembre /2022 11:45

La fin d'année est traditionnellement le moment privilégié pour faire le point dans ses placements financiers.

Dans cet exercice, je ne peux que vous inciter à voir plus large dans une approche patrimoine qui intègre notamment l'immobilier.

Mon propos ici porte en filigrane sur la répartition entre la pierre et la finance.

Les paramètres sont nombreux suivant son âge, les simulations de revenus à la retraite, son régime matrimonial, sa composition familiale....., 

-A 40 ans les  priorités sont au financement de la résidence principale et à l'éducation des enfants

-Après 50 ans les priorités sont la préparation de la retraite et la protection du conjoint

- A 60-65 ans les priorités sont les revenus retraites, la protection du conjoint, la perspective des successions. 

A vouloir trop privilégier un seul critère on risque de faire de grossières erreurs. 

Prenons l'exemple d'un couple de 60 ans avec 2 enfants majeurs dont le mari est le seul à toucher la retraite. 

Dans ce cas la protection du conjoint est prioritaire mais elle doit rester à la juste hauteur du nécessaire. 

pourquoi ? 

Le fisc est embuscade pour se servir sur les successions. 

Les droits de successions entre époux sont nuls. Oui mais dans le cas courant du regime de la communauté réduite aux acquêts, les enfants héritent de la part venant de leur parent décédé et cette part est soumise aux droits normaux. (il faudra regarder au moment du décés le choix de la répartition nu-propriété, usufruit)

Le plafond déductible est 100.000€ par enfant. Donc en cas de décés du père, 200.000€ sont déduits de  la succession du père (s'il n'y a pas eu de donation dans les 15 dernières années).

Vous commencez donc à comprendre que si on a un patrimoine immobilier conséquent avec du locatif on a tout intérêt à procéder le plus tôt possible à des donations avec réserve d'usufruit (protection du conjoint survivant notamment). C'est la priorité numéro 1 (car il faut attendre 15 ans pour remettre le compteur à zéro)

Par ailleurs pour des gros patrimoines (faites une simulation au regard des barèmes des successions), on a tout intérêt a diversifier "son patrimoine" sur des contrats d'assurance vie avant 70 ans pour profiter de l'abattement de 152.500€ par bénéficiaire (soit l'équivalent de 305.000€ dans le périmètre de la succession - pour un couple in fine ce sera 610.000€ -. Pensez aux enfants comme bénéficiaires. Le conjoint survivant qui doit évaluer ses besoins pour vivre,  pouvant se désister à leur profit lors du premier décès. 

je vous rappelle que dans le cas standard, les assurances vie ne rentrent pas dans l'assiette de calcul des droits de successions sauf pour les versements après 70 ans. (plafond a 30500€ pour les versements concernés sur tous les contrats indépendamment des bénéficiaires)

Dans certains cas,(le plus critique est celui du régime de donation universelle) si on n'a pas procédé à des donations immobilières avec réserve d'usufruit de son vivant, le montant des droits des droits de succession peuvent être au paroxysme de la douleur. 

Attention à ne pas rester sur des schémas rigides qui se révèlent à long terme insupportables notamment pour les héritiers

Ces questions doivent être régulièrement revisitées du fait de l'évolution de sa situation personnelle et de l'évolution des textes législatifs. 

Et je n'ai pas parlé de l'IFI qui peut rattraper les impétrants au règlement de la succession s'il y eu omission de déclaration.. attention quand même ; dans un bien immobilier démembré, l'évaluation (pleine propriété ou valeur vénale) de ce dernier rentre dans l'assiette IFI de l'usufruitier.  

Votre notaire doit pouvoir vous éclairer.

Encore faut il l'écouter et le comprendre pour prendre les meilleures décisions !

 

Mon papier n'est pas exhaustif...N'hésitez pas de faire votre commentaire

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2022 7 11 /12 /décembre /2022 16:48
11/12/2022 - Ca se joue la semaine prochaine

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2022 4 08 /12 /décembre /2022 10:36

 A un moment où les les performances des fonds en euros et des UC sont en berne, le poids des frais prend une importance significative. 

 

A des rendements actuels faibles on vient retirer des frais en % du capital.

 

De toute évidence, pour ceux qui n'auraient pas tout compris voici un exemple :

 

Votre fonds en euro vous sert 1,5% de rendement prélèvement sociaux déduits

 

A cela, votre assureur vous prélève 1% de frais de gestion. 

 

Il vous reste un rendement net de 0,5%

 

C'est ce qui pourrait se passer en 2022 dans de nombreux contrats. Je vous laisse apprécier la différence négative avec le livret A ou le LDD. (actuellement le taux du livret A est de 2% et une revalorisation interviendra le 1er février 2023 avec la règle d'alignement sur l'inflation)

 

 

Fort de cela voici les postures à recommander : 

 

- examiner vos contrats d'assurance vie et appréciez le montant global au regard de vos objectifs (successions) . N'oubliez pas que la transmission successorale entre époux est exempte de taxation. 

 

- si vous le pouvez, soldez votre contrat à AV à 1% de frais ou plus pour un contrat à 0,5%

 

- arbitrez progressivement votre fonds en euros pour des UC (je recommande encore et toujours l'ETF monde)

 

- dés lors que vous avez rempli vos objectifs en montant dans vos assurance vie, placez vos économies dans les PEA de Madame et Monsieur en investissant toujours sur le même support ETF monde (propre au PEA) et des actions de fonds de portefeuille comme AIR LIQUIDE

 

- si vous avez un bon Plan Epargne Entreprise n'hésitez pas. Le blocage des versements sur 5 ans est largement compensé par des frais de transaction à zéro et des frais de gestion à zéro

 

En synthése, vous devez avoir les meilleurs contrats d'assurance avec des montants ajustés à votre objectif (j'insiste au regard des frais de gestion).

Puis votre PEE avec valorisation journalière des parts et effet de l'arbitrage à J+1

Enfin vous bouclez avec vos PEA 

L'épargne de précaution 3 à 6 mois de revenus mensuels en livret A et LDD

Vous voilà équipés pour le moyen long terme.

Vos projets sont a financer par le crédit,  si vous le pouvez . 

 

 

 

8/12/2022 - Les frais dans l'optimisation de notre gestion de votre patrimoine

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 19:32

7/12/2022 - La trajectoire vers les 7000 points devrait être tenue

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 09:55

Ces jours-ci, le froid a commencé à s'installer. 

 

J'ai regardé les données temps réel de RTE les 5,6 et 7 décembre.

 

J'en ai extrait celles correspondant à la pointe qui se situe actuellement à 19h. (le 7 j'ai considéré la pointe du matin à 10h (19h venant plus tard))

 

J'observe qu'à un moment où nous en avons le plus besoin l'éolien contribue à 2,7% du total nécessaire !!

 

Le nucléaire est à 50% en energie produite

 

Viennent ensuite les importations à 16%

 

Puis le gaz et l'hydraulique à un peu plus de 10% chacun.

 

En général, plus il fait froid et plus faible est la force du vent! vous voyez ce que je veux dire si le froid se renforce.

 

Alors, faut il multiplier par 2, par 5..... le nombre d'éoliennes en saturant nos paysages ? Pour quel bénéfice en terme de gestion du système électrique ?

 

La transition énergétique est bien de notre temps mais pas n'importe comment !

 

7/12/2022 - electricité - contribution de l'éolien à la pointe

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2022 2 06 /12 /décembre /2022 20:08

6 décembre 2022

 

Les risques de délestages avec la crise énergétique actuelle

Ne nous alarmons pas mais restons vigilants

------------------

 

De quoi parle t-on ?

 

Il n’y a pas à priori de contrainte sur les lignes électriques qui pourraient dans certains cas nécessiter des délestages surtout en temps réel.

 

Il ne s’agit pas non plus d’incident généralisé pour lesquels les délestages en temps réel sont de nature à sauver le réseau sain.

 

Il s’agit ici du risque de déficit de production simulé dans la gestion prévisionnelle du système électrique par le dispatching national de RTE.

 

Ce dernier fait tourner ses modèles de prévisions à diverses échelles de temps avec des approches probabilistes (températures, présences des groupes de production, consommations, volumes d’importations possibles…)

 

Apparemment nous sommes dans la plage mensuelle qui révèle des risques de déficit dans les semaines à venir.

 

Cela se joue dans la préparation hebdomadaire.

 

C’est à ce stade que des informations seront diffusées sur les délestages à opérer pour assurer à tout instant la marge d’exploitation nécessaire ; La marge permet de se prémunir en temps réel du risque d’incident généralisé sur perte massive de production(perte de plusieurs groupes en quasi simultané)

Voyons quelques chiffres statistiques pour mesurer les enjeux

  • Structure de la consommation – seules données en ma possession. Entre 2012 et 2016 la répartition par domaine reste sensiblement la même

 

domaine

Consommation en Twh

Répartition exercice 2016

Agriculture

9

2%

Industrie

117

26%

Transport

11

3%

Tertiaire

146

33%

Résidentiel

159

36%

Total

442

100%

 

  • Consommation finale d'électricité en TWh
 

2012

2013

2014

2015

2016

Agriculture

8

9

8

9

9

Industrie

120

119

117

116

117

Transport

11

11

11

11

11

Tertiaire

148

149

142

146

146

Résidentiel

155

163

146

152

159

Total

443

450

424

435

442

 

 

 

Ces tableaux permettent de mesurer les enjeux de délestage suivant le type de clientèle.

Le résidentiel, c’est grosso modo 1/3 du total.

L’industrie avec 26% pourrait contribuer par l’effacement sur préavis avant de solliciter le délestage des clients domestiques.

 

On voit bien ici que c’est une question de politique de délestage qui est définie par RTE en coordination avec l’ETAT.

 

Dans ces conditions, je pense qu’il ne faut pas exagérer les inquiétudes ; les délestages peuvent porter sur certaines activités de l’industrie et des services avant d’impacter les particuliers.

 

 

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2022 1 28 /11 /novembre /2022 11:49

Ceux qui suivent l'évolution des marchés au quotidien ressentent une certaine confusion voire des doutes dans la gestion de leur patrimoine financier

  • L'inflation est présente
  • Le consensus nous prévoit une récession depuis des mois
  • Les entreprises affichent encore de bons résultats
  • La géopolitique n'est pas apaisée avec la montés des crises et des conflits de toute nature
  • les performances des produits se sont dégradées depuis le début de l'année
  • ..........

C'est toujours la même chose.

  • Les pessimistes se sont repliés sur des produits de trésorerie ou à sécurité la plus forte (fonds en euros) voire l'or. 
  • les optimistes en petit nombre poursuivent leurs achats qu'ils pensent à bon compte. 

 

La fin d'année approche.

 

Le train de la hausse est-il déjà parti ?

 

Bien malin est celui qui peut répondre tant l'avenir est incertain par nature et notamment dans la période actuelle.

 

Alors que faire ; éternelle question ? 

 

Tout seul devant la feuille blanche ce n'est pas facile et la posture la plus facile est la sécurisation. Certains vont consulter leur Conseiller en Gestion de Patrimoine qui n'est pas mieux  loti que les plus initiés d'entre nous ; mais celui-ci doit donner du sens à la personne qu'il a devant lui, au risque de la perdre. Et généralement il est plus que prudent. 

Personnellement je m'efforce de conserver une certaine lucidité ; si l'on peut dire. 

D'abord je constate que :

  • le biais est haussier
  • les risques de Krach sont très faibles

Je procède donc à des arbitrages progressifs de fonds en euros classiques vers mes UC préférentielles dont je considère qu'elles sont les plus robustes dans le temps.

Je ne cherche pas particulièrement les stars qui offrent un spectacle de désolation aprés des hausses excessives

 

Ma réflexion permanente est celle de l'allocation

 

objectif : rester simple sur le "robuste" et identifier quelques secteurs qui ont du potentiel dans les mois à venir (rotations sectorielles s'il en est) tout en évitant de me laisser trop influencer par l'historique.  

 

Voilà comment je m'inscris dans le paradigme actuel et comment j'essaie toutes les semaines de construire en synthèse mes analyses 

 

je scrute en continu la répartition de mes placements financiers pour apporter des retouches progressives d'adaptation

 

Les recettes n'existent pas

 la gestion de son patrimoine est un art !

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2022 1 28 /11 /novembre /2022 08:26

28/11/2022 - le marché tient !

Partager cet article

Repost0

  • : Le blog de tradinglicoudedou
  • Le blog de tradinglicoudedou
  • : Gestion des UC en Assurance Vie en utilisant l'analyse technique simplifiée - contact MP : cliquez sur "contact" pour acceder au formulaire de laison avec mon mail tradinglicoudedou@hotmail.com
  • Contact

Depuis plus de 15 ans, je m'intéresse au suivi des marchés financiers en m'appuyant sur l'analyse graphique. De formation scientifique, vous comprendrez que le concept de moyenne mobile ou autres MACD puisse avoir pour moi un sens technique.

La tendance se constate dans toutes les unités de temps. Les supports et résistances sont des repères généralement efficaces.

Même s'il y a débat quant à l'application de l'analyse graphique aux OPCVM, une tendance est une tendance. elle résulte de nombreux facteurs ....mais seul le résultat nous importe.

 

Recherche

indicateurs économiques