Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2022 5 09 /09 /septembre /2022 17:49

Cette question me taraude compte-tenu de la situation énergétique actuelle et du fait que j'entends autour de moi des critiques qui ne s'appuient que sur du ressenti.

 

C'est pourquoi j'ai compilé les données rendues disponibles par EDF pour mesurer plus précisément les enjeux et les risques, et dégager un peu de clarté pour la période qui vient.

 

Voici en pj la photo de l'évolution du parc nucléaire en exploitation. 

 

Ce qu'il faut retenir :

 

A fin aout avec 32 (sur un total de 56) groupes à l'arrêt pour maintenance ou pannes fortuites, la puissance en exploitation correspond à 42% du parc nucléaire installé. Même si la consommation électrique en pareille période est à l'étiage, RTE est amené a importer massivement sur le marché européen pour passer certaines pointes et ce, à des prix exorbitants car indexés sur celui du gaz..

 

Progressivement, les groupes nucléaires reviendront en exploitation (voir graphe) et à fin novembre le gros de la troupe sera sur le pont pour 82% du parc. C'est déjà bien. (attention ce n'est qu'une prévision)

 

Sous réserve qu'il n'y ait pas trop de nouvelles surprises, nous disposerons d'un potentiel de puissance normal pour traverser un hiver normal.

Si par ailleurs nous adaptons nos habitudes en évitant de gaspiller (voire économiser) l'électricité je pense que les risques de coupures sont potentiellement faibles.

 

Et même, je me laisse aller à penser que nous pourrions constater un solde exportateur dans ces périodes.

 

Bien que ne disposant pas d'autres données (notamment des courbes et niveaux de consommations) il me semble que les informations communiquées par le gouvernement sont tout à fait crédibles. 

 

avertissement : cette analyse n'est qu'une modeste contribution à prendre comme telle.

 

9/09/2022 - Va t on manquer d'électricité l'hiver prochain ?

Partager cet article

Repost0
Published by tradinglicoudedou/arrot - dans point de vue
28 août 2022 7 28 /08 /août /2022 06:33

Le contexte actuel d'incertitude sur les marchés génère de la retenue pour ne pas dire des blocages pour passer des transactions d'achats ou ventes dans nos portefeuilles. 

 

La tendance étant incertaine on ne sait pas du tout si le marché va partir à la hausse ou la baisse.

 

C'est pourquoi la tendance doit être observée dans diverses unités de temps(UT)

---------------------

 

Tel produit peut être en tendance croissante en mensuel et hebdomadaire alors qu'il est passé en décroissance en journalier. 

Dans une telle situation il faut s'interroger sur son véritable profil pour intervenir ; sachant que nombre d'entre nous, achetons plus facilement que nous vendons. 

Schématiquement :

  • un trader en achat/vente regardera le journalier et suivant le cas adoptera un biais baissier. En tendance baissière, il pratiquera la vente à découvert ou shortera le produit considéré. Il s'interdira d'acheter sauf s'il pratique la contre-tendance
  • un investisseur actif  regardera l'hebdomadaire
  • un investisseur passif regardera le mensuel. 

 

Considérons l'investisseur actif qui détient un PEA ou un compte titres :

si le biais hebdomadaire est haussier, il placera des ordres d'achat à cours limité. C'est a dire qu'il visera à acheter à un cours inférieur au cours courant. C'est un achat à bon compte.

En cette fin aout 2022, nous sommes grosso modo dans une telle situation. 

 

en assurance vie : il n'est pas possible d'acheter à un cours limité. L'achat est réalisé au cours de clôture à j+1 ou plus.

On voit bien, que dans ce cas, il est préférable d'intervenir à l'achat en tendance haussière toutes unités de temps confondues. 

Le contexte actuel est défavorable.

 

Ces clés de gestion sont grossières "à risque moyen". On pourra certainement trouver mieux avec une prise de risques plus importante. 

 

Partager cet article

Repost0
28 août 2022 7 28 /08 /août /2022 06:29
28/08/2022 -Stop ! suite avertissement de Powell

RAPPEL

Parfois très occupé, je ne diffuse pas systématiquement ce post sur le blog ou bien avec retard ; contrairement à la diffusion du bulletin hebdomadaire "abonnés" plus fourni (plus de 10 pages). 

 

Pour en savoir plus...abonnez vous "privilège"...26 centimesEuros/semaine.

 

J'en profite pour lancer un appel aux abonnés qui pourraient donner leur avis ici - "commenter cet article" en bas de page

Partager cet article

Repost0
16 août 2022 2 16 /08 /août /2022 20:32

Les cours sont dans une tendance baissière...ce qui ne peut que réjouir les automobilistes et les gens qui se chauffent au Fioul.

 

Par rapport à leurs plus hauts de juin les cours ont baissé de 33% ce mi-aout.

 

Les perspectives d'un accord avec l'Iran pour le nucléaire et la réouverture des robinets devraient conforter la tendance baissière des prix. 

 

On peut donc raisonnablement espérer des jours meilleurs.

 

Les 1,5€ le litre de sp95 au 1er septembre devraient être atteints naturellement et donc  sans efforts de subvention de la part   du gouvernement !

 

16/08/2022- le prix des hydrocarbures s'assagissent  sur les marchés financiers !

Partager cet article

Repost0
16 août 2022 2 16 /08 /août /2022 06:55

Je suis en train de rédiger ici le 1282ème post sur le blog.

 

Beaucoup d'informations, de point de vues sont capitalisés ici.

 

Vous êtes nombreux encore inscrits à la newsletter et aussi en tant qu'"abonné privilège".

 

Confiance et fidélité me donnent du ressort pour continuer. Je vous en remercie.

-------------------

Et c'est ainsi, que l'un d'entre vous, Guillaume s'est investi sur la question de comment mieux gérer nos contrats d'Assurance Vie en développant un outil qui se révèle prometteur. Nous avons validé ensemble la stratégie qui a été construite après de nombreux Backtests notamment sur l'ETF monde.

 

je soutiens son projet déjà opérationnel et qui apporte une vrai valeur ajoutée à mon travail. 

 

Le robot qu'il a développé, fournit des signaux d'achat et de vente des produits choisis. 

 

Jusqu'à présent il a retenu une liste courte d'ETF en suivi. 

 

Les signaux d'achat se traduisent par des positions "acheté" pour tous les produits avec des gains significatifs. (voit tableau ci-dessous)

 

Les prochains signaux seront des ventes avec vraisemblablement des gains de 19% !!!!

 

Le Nasdaq 100 n'est plus très loin de ce niveau. 

 

Désormais, c'est l'outil de pilotage de ma position principale sur l'ETF monde. 

 

je ne peux que vous inciter à vous y intéresser. 

 

voici le lien : testez et adoptez.... pour l'instant c'est gratuit...les contributeurs à sa cagnotte seront privilégiés

https:\\www.statsavie.fr

 

N'hésitez pas à poser des questions. Guillaume et moi , nous nous ferons un plaisir d'échanger

 

 

16/08/2022 - une collaboration fructueuse

Partager cet article

Repost0
16 août 2022 2 16 /08 /août /2022 05:15

Suite à la question de l'une d'entre vous, j'ai ressorti les éléments que j'ai élaboré dans le passé pour éclairer cette problématique en complétant ce post d'une trame de clause bénéficiaire et en rappelant la clé de répartition nu propriété/usufruit en fonction de l'âge du défunt. 

 

A la question : l'ai-je pratiqué ? ma réponse est OUI. 

 

pourquoi ?   : j'ai deux objectifs 

  • optimiser fiscalement  l'enveloppe de transmission  dans la limite d'un plafond de 152 500 € reçus par chaque bénéficiaire désigné. Fiscalement, on transmet plus aux enfants par la seule nu propriété des contrats. 
  • faciliter la gestion de son conjoint dans le cas où je serais le premier décédé, en évitant le recours au désistement et en lui conservant en jouissance la totalité de mes contrats après mon décès si je pars le premier. Ainsi, on protège aussi son conjoint qui sera en veuvage.

 

 

voici les liens.

http://tradinglicoudedou.over-blog.com/2020/06/19/06/2020-demembrement-de-vos-contrats-assurance-vie.html

http://tradinglicoudedou.over-blog.com/2017/09/2/09/2017-clause-beneficiaire-des-contrats-assurance-vie-en-demembrement-ou-desistement-le-moment-venu.html

 

Clause bénéficiaire de capital démembré

 

Contrat         ________       :________ (coadhésion)____oui/non_______________________________________________________________________

Souscrit auprès de : ___________le __________________

 

Nom de l’adhérent(e) /Assuré(e): ___________________

Né le :  ___________________   à   _______________

 Née le :____________________à    ______________

Adresse :____________________________

 

 

Désignation de bénéficiaires en cas de décès de l’assuré(e)

 

En cas de décès de l’assuré(e), le capital dû par l’assureur au titre du contrat désigné ci-dessus, sera versé au profit :

  • du conjoint de l’assuré(e) à la date du décès en usufruit
  • des personnes désignées ci-dessous pour la nue-propriété dans les proportions suivantes :
  • ………………………………………………..pour 50%
  • ……………………………………………..

.pour 50%

 

Toutefois, le conjoint de l’assuré(e) perdra sa qualité de bénéficiaire à la date des évènements suivants :

 

  • Prédécès de celui-ci
  • Renonciation à sa qualité de bénéficiaire

 

Dans chacun de ces cas, les droits des autres bénéficiaires s’exerceront en pleine propriété.

En cas de décès d’un des bénéficiaires en nue-propriété, ses héritiers viendront en représentation de celui-ci conformément à la dévolution successorale légale.

 

Gestion du contrat démembré en quasi-usufruit

 

Au décès de l’assuré(e), le capital dû par l’assureur et soumis à quasi-usufruit, sera versé à l’usufruitier qui aura la liberté d’en disposer ‘‘ en bon père de famille’’, à charge pour lui de restituer au terme de l’usufruit un capital de même montant aux nus-propriétaires.

 

En cas d’attribution du bénéfice du contrat en usufruit au conjoint de l’assurée, et en nue-propriété aux bénéficiaires, cette attribution se fera dans les conditions suivantes:
1) La Compagnie d’assurance remettra la totalité des sommes dues au conjoint de l’assuré€ qui, en sa qualité d’usufruitier, disposera sur cette créance monétaire d’un quasi-usufruit, conformément aux dispositions de l’article 587 du Code Civil.
2) La Compagnie d’assurance sera déchargée de toutes responsabilités tant à l’égard de l’usufruitier que des nus propriétaires par la remise des fonds à l’usufruitier.
3) La compagnie devra cependant indiquer par écrit aux bénéficiaires en nue-propriété, le montant des sommes remises à l’usufruitier, ainsi que la date de leur règlement.
5) Par dérogation aux articles 601 et 602 du Code civil, l’usufruitier ne sera pas tenu de donner caution ni de placer les sommes. En conséquence, il décidera seul de l’affectation des fonds reçus.
Il restera redevable, vis-à-vis du ou des nu(s)- propriétaire(s), d’une somme égale à celle reçue de la Compagnie d’assurance, cette dette ne devenant exigible qu’à son décès. Le ou les nus-propriétaires ne pouvant pas demander l’application des articles 601 et 602 du code civil, la récupération de leur créance sur la succession de l’usufruitier est susceptible d’être mise en échec partiellement ou totalement en cas d’insuffisance d’actif successoral.
6) Pendant toute la durée du quasi-usufruit, les nus propriétaires seront créanciers à l’égard du conjoint de l’assurée, d’une somme équivalant au montant des capitaux payés par la compagnie ; cette créance deviendra exigible au jour de l’extinction du quasi-usufruit, c’est à dire au jour du décès du quasi-usufruitier.

 

 

Si, en raison des dispositions fiscales en vigueur (actuellement en raison des articles 757B et 990I du CGI), il était dû des droits à l’Etat, tant par le conjoint que par les nus propriétaires, le conjoint de l’assurée devra en assurer globalement le règlement par prélèvement sur les capitaux lui revenant, la créance de restitution dont il est débiteur étant réduite du montant des droits payés pour le compte des nus propriétaires.
 

 

Ce versement aura pour l’assureur un caractère libératoire des obligations qui lui incombent en vertu des présentes. Le quasi-usufruitier lui donnera, à cette occasion, bonne et valable quittance du paiement du capital.

 

L’assuré conseille, à son conjoint et aux nus propriétaires, de faire constater, par acte authentique ou par acte sous seing privé enregistré à la recette des impôts, dans les six mois qui suivront son décès, la nature des droits qui leur reviennent en raison du dénouement du contrat d’assurance et des conditions ci-dessus indiquées. 
Cet acte aura le double intérêt de porter mémoire de la créance de restitution qui profite à l’enfant de l’assurée, et de la rendre opposable à l’administration fiscale, en raison des dispositions de l’article 773- 2° du CGI.
Cette désignation de bénéficiaire annule et se substitue à toutes autres désignations et notamment celle pré-imprimée dans le bulletin d’adhésion.

En cas de modification de la présente désignation des bénéficiaires, l’adhérent(e) devra procéder à la nouvelle désignation des bénéficiaires dans les mêmes formes.

 

Fait à ___________ ___________ en 3 exemplaires

 

Dont, à la diligence de l’adhérent, un pour l’assureur et un pour l’adhérent, un pour l’enregistrement ou un pour le dépôt au rang des minutes d’un notaire le moment venu.

 

                                                                                                                             

                                                                                              Signature des adhérents

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BARÈME DE L'USUFRUIT LÉGAL

 

Le 1er janvier 2004, un nouveau barème de l'usufruit et de la nue-propriété a remplacé le précédent qui datait de ... 1901 !

Ce nouveau barème (voir tableau ci-dessous) codifié dans l'article 669 du Code Général des Impôts (en remplacement de l'article 762 inchangé dans ses autres dispositions).

 

Age de l'usufruitier Valeur de l'usufruit Valeur de la nue-propriété
moins de 21 ans 90% 10%
de 21 à 30 ans 80% 20%
de 31 à 40 ans 70% 30%
de 41 à 50 ans 60% 40%
de 51 à 60 ans 50% 50%
de 61 à 70 ans 40% 60%
de 71 à 80 ans 30% 70%
de 81 à 90 ans 20% 80%
à partir de 91 ans 10% 90%

Exemple pratique pour bien lire le tableau du barème de l'usufruit :

L’usufruitier a 50 ans et 6 mois, l’usufruit est évalué à 60% et la nue-propriété à 40%.

L’usufruitier a 71 ans et 7 mois, l’usufruit est évalué 30% et la nue-propriété à 70%.

Partager cet article

Repost0
15 août 2022 1 15 /08 /août /2022 08:19
15/08/2022 - Du pétillant svp

RAPPEL

Parfois très occupé, je ne diffuse pas systématiquement ce post sur le blog ou bien avec retard ; contrairement à la diffusion du bulletin hebdomadaire "abonnés" plus fourni (plus de 10 pages). 

 

Pour en savoir plus...abonnez vous "privilège"...26 centimesEuros/semaine.

 

J'en profite pour lancer un appel aux abonnés qui pourraient donner leur avis ici - "commenter cet article" en bas de page

Partager cet article

Repost0
7 août 2022 7 07 /08 /août /2022 08:03
sur la lancée !

RAPPEL

Parfois très occupé, je ne diffuse pas systématiquement ce post sur le blog ou bien avec retard ; contrairement à la diffusion du bulletin hebdomadaire "abonnés" plus fourni (plus de 10 pages). 

 

Pour en savoir plus...abonnez vous "privilège"...26 centimesEuros/semaine.

 

J'en profite pour lancer un appel aux abonnés qui pourraient donner leur avis ici - "commenter cet article" en bas de page

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2022 7 31 /07 /juillet /2022 06:38

Sous prétexte de diversification, nous tartinons le nombre de lignes dans nos portefeuilles avec bien souvent des doublons (UC sur les mêmes secteurs géographiques ou financiers) et surtout la difficulté de gestion induite par la complexité du trop grand nombre de lignes.

Comme je l'ai souvent indiqué, je confirme que le seul ETF monde assure cette fonction de diversification. Il délivre une performance confortable sur toute durée. 

Dans l'absolu c'est +40% en 3 ans (base de ce jour qui intègre la baisse récente des marchés depuis le 1 er janvier) soit presque +12% annualisés

En gestion, un petit robot avec une stratégie bien calée sur l'historique produit quelques points de performance supplémentaires et sécurise le portefeuille en cas de krach

Une stratégie buy and hold avec achats dans les creux délivre aussi une belle performance mais avec un peu plus de volatilité.

31/07/2022 - pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple !

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2022 7 31 /07 /juillet /2022 06:29
31/07/2022 - le marché confirme

RAPPEL

Parfois très occupé, je ne diffuse pas systématiquement ce post sur le blog ou bien avec retard ; contrairement à la diffusion du bulletin hebdomadaire "abonnés" plus fourni (plus de 10 pages). 

 

Pour en savoir plus...abonnez vous "privilège"...26 centimesEuros/semaine.

 

J'en profite pour lancer un appel aux abonnés qui pourraient donner leur avis ici - "commenter cet article" en bas de page

Partager cet article

Repost0

  • : Le blog de tradinglicoudedou
  • Le blog de tradinglicoudedou
  • : Gestion des UC en Assurance Vie en utilisant l'analyse technique simplifiée - contact MP : cliquez sur "contact" pour acceder au formulaire de laison avec mon mail tradinglicoudedou@hotmail.com
  • Contact

Depuis plus de 15 ans, je m'intéresse au suivi des marchés financiers en m'appuyant sur l'analyse graphique. De formation scientifique, vous comprendrez que le concept de moyenne mobile ou autres MACD puisse avoir pour moi un sens technique.

La tendance se constate dans toutes les unités de temps. Les supports et résistances sont des repères généralement efficaces.

Même s'il y a débat quant à l'application de l'analyse graphique aux OPCVM, une tendance est une tendance. elle résulte de nombreux facteurs ....mais seul le résultat nous importe.

 

Recherche

indicateurs économiques